Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>
Mouton power (pendant 1 an !)

Quelle géniale occasion de parler et manger du mouton à toutes les sauces, louer ses qualités, pardonner ses défauts et le réhabiliter en bonne place dans le bestiaire de l'agriculture d'avenir !

Voir les commentaires

Published by Stéphanie Maubé -

Pourquoi un troupeau multicolore est plus drôle et surtout plus durable qu’un troupeau standardisé ?

Depuis la domestication des races pour faire de l’élevage, les animaux élevés en plein air se sont adaptés à des conditions de vie rudes. Le « tri génétique » se faisait naturellement sur des critères de rusticité et de capacité à se reproduire sur leur terroir d’origine (montagne, lande, vent, humidité,…), et non sur le physique, les prises de sang, la couleur ou les mensurations. La variabilité contenue dans leurs gènes leur a permis de s’adapter à l'évolution de leurs territoires et prédateurs.

Mais avec l’intensification de l’agriculture, cet équilibre a changé. Après-guerre, la PAC a encouragé la sélection d’animaux à croissance plus rapide. Les races rustiques ne rentraient plus dans les critères de rentabilité de cette agriculture et elles ont décliné. Dans le meilleur des cas, on a essayé de les formater à la boucherie industrielle en les hybridant avec des races considérées comme « modernes », c’est-à-dire présentant une prise de poids artificielle rapide et synchronisée, afin de vendre des lots d'animaux calibrés pour les chaines d’abattoir et les barquettes en polystyrène.

Pourquoi un troupeau multicolore est plus drôle et surtout plus durable qu’un troupeau standardisé ?

Avec cette "dilution", la race rustique a perdu tout ce qui faisait justement sa rusticité : adaptation à un terroir, résistance aux maladies et parasites, saveur, qualités maternelles, etc.

Mais le plus souvent, les races rustiques ont simplement été abandonnées par la profession agricole. Elles se retrouvent dans des Écomusées où des conservateurs sont salariés pour entretenir quelques animaux à montrer au public. Et éventuellement dans quelques fermes pédagogiques dont l’équilibre est basé sur la passion et le militantisme plus que sur la rentabilité. Quelle grande perte de mettre sous cloche un patrimoine vivant si précieux !

En bref, si un troupeau standardisé fait la fierté de l’éleveur soumis aux diktats de l’élevage moderne, il est en fait fragilisé, car la sélection par "épuration" lui a fait perdre une partie de son matériel génétique de base, affaiblissant sa capacité à s’adapter aux bouleversements de climatologie et végétation à venir, ou l'émergence de virus ou parasites aujourd'hui inconnu. Au contraire, un troupeau dans lequel les différences entre individus ont été respectées et encouragées, bénéficie d’une plus grande souplesse d’adaptation et représente l’inestimable vivier dans lequel puiser les qualités de l’élevage de demain.

Brebis Avranchine et Vendéenne sur l'herbu, et melting pot d'agneaux en bergerie.Brebis Avranchine et Vendéenne sur l'herbu, et melting pot d'agneaux en bergerie.

Brebis Avranchine et Vendéenne sur l'herbu, et melting pot d'agneaux en bergerie.

Voir les commentaires

Published by Stéphanie Maubé -

Avant l'invention de Dieu, de la conscience de la pensée ou même de la parole, il y avait le DESSIN.

Dessiner est le mode d'expression le plus universel, le plus pédagogue et le plus pacifiste de l'histoire de l'humanité. Alors dessinons, crayonons, gribouillons, exprimons les idées et les émotions par ce mode simple et populaire.

Contre l'obscurantisme, la barbarie et l'ignorance :

Assassiner des dessinateurs : le choc de l'attentat contre Charlie Hebdo

Prenons la plume, le feutre, le crayon ou le pinceau, et incitons nos enfants à développer leur tolérance à la différence et leur liberté de pensée.

Assassiner des dessinateurs : le choc de l'attentat contre Charlie Hebdo
Assassiner des dessinateurs : le choc de l'attentat contre Charlie Hebdo
Assassiner des dessinateurs : le choc de l'attentat contre Charlie Hebdo
Assassiner des dessinateurs : le choc de l'attentat contre Charlie Hebdo

Problématique : comment affirmer et brandir nos valeurs républicaines quand un dangereux parti veut s'approprier le drapeau français ?

Assassiner des dessinateurs : le choc de l'attentat contre Charlie Hebdo
Assassiner des dessinateurs : le choc de l'attentat contre Charlie Hebdo
Assassiner des dessinateurs : le choc de l'attentat contre Charlie Hebdo
Assassiner des dessinateurs : le choc de l'attentat contre Charlie Hebdo

Voir les commentaires

Published by Stéphanie Maubé -

Rappel des faits : il y a quelques mois, mon bélier Avranchin* noir a fait l'objet d'insultes, de menaces, de coups, et pour finir de rapt par des voisins éleveurs... parce qu'il est noir ! Après 4 mois de séquestration, il vient de m'être officiellement restitué.

* Mouton de l'Avranchin : race locale menacée, porteuse d'un gène récessif qui donne une couleur noire à l'animal, mais ne se transmet pas nécessairement à sa descendance.

Le retour de mon bélier noir

Voir les commentaires

Published by Stéphanie Maubé -

Noël est une période excitante car l'enjeu est important : proposer aux clients une viande vraiment exceptionnelle qu'ils ne s'offrent pas le reste de l'année.

A cette période, il ne reste plus d'agneaux mâles dans le troupeau, donc je sélectionne des femelles pour mes bouchers. Certaines ont presque un an mais portent toujours l'appellation "agneau". Leur croissance lente, sous leur mère, et la qualité de leur alimentation, exclusivement l'herbe des prés-salés, leur a façonné une chair savoureuse, arômatique, juteuse, avec beaucoup de longueur en bouche. La cuisson la plus simple (rôtie au four) mettra en valeur les tonalités iodées de la viande, qui peuvent être soulignées de manière amusante avec du sel aux algues ou de la poutargue râpée. Mais surtout rien d'autre, c'est une viande qui nécessite de la modestie de la part du cuisinier...

Sous l'apparente grisaille du ciel, la douceur de l'automne a fait perdurer une herbe de qualité, qui permet aux brebis de se préparer au mieux pour la naissance imminente de leurs agneaux.

Joyeux Noël à tous x x

Merci à Claude Hubert pour ses très belles photos qui restituent bien l'atmosphère humide cotentine.
Merci à Claude Hubert pour ses très belles photos qui restituent bien l'atmosphère humide cotentine.Merci à Claude Hubert pour ses très belles photos qui restituent bien l'atmosphère humide cotentine.
Merci à Claude Hubert pour ses très belles photos qui restituent bien l'atmosphère humide cotentine.Merci à Claude Hubert pour ses très belles photos qui restituent bien l'atmosphère humide cotentine.Merci à Claude Hubert pour ses très belles photos qui restituent bien l'atmosphère humide cotentine.
Merci à Claude Hubert pour ses très belles photos qui restituent bien l'atmosphère humide cotentine.Merci à Claude Hubert pour ses très belles photos qui restituent bien l'atmosphère humide cotentine.

Merci à Claude Hubert pour ses très belles photos qui restituent bien l'atmosphère humide cotentine.

Voir les commentaires

Published by Stéphanie Maubé -

Pourquoi les moutons s'échappent ? (quand l'éleveur a le dos tourné)
Pourquoi les moutons s'échappent ? (quand l'éleveur a le dos tourné)
Pourquoi les moutons s'échappent ? (quand l'éleveur a le dos tourné)

Hommage et excuses à tous les gendarmes, pompiers et mairies appelés quand mes brebis sont en divagation !

Pourquoi s'échappent-elles des prés-salés ? Parce qu'ils ne sont pas clôturés, pardi, c'est interdit par le règlement ! Mais élever des moutons en 2014, ce n'est pas juste surveiller bucoliquement un troupeau, c'est être un chef d'entreprise et honorer des rendez-vous incontournables (banque, comptable, assureur, impôt, syndicat, vie communale, abattoir, clients, fournisseurs, contrôles, techniciens de Chambre d'agriculture, PAC, mairie,etc), il est donc physiquement impossible de surveiller en continu le troupeau... qui s'échappe parfois.

En fait, la problématique n'est pas avec ou sans clôture, le vrai sujet c'est la relation entre agriculture et habitants des campagnes. Car ce sont de plus en plus d'ex-citadins, qui ont importé avec eux leurs exigences de centre-ville : pas de crottes, pas d'odeur, pas de bruits d'animaux, mais une campagne paysagiste et contemplative dédiée à l'art de vivre ! La diminution des zones agricoles au profit des lotissements pavillonnaires aseptisés renforce cette intolérance, et les agriculteurs sont désormais perçus avec mépris et condescendance alors qu'ils perpétuent un métier à la symbolique ancestrale et essentielle dans une civilisation : nourrir leurs concitoyens. Avec la médecine, dont elle est la corolaire, l'agriculture n'est-elle pas le plus noble des métiers ?

Pourquoi les moutons s'échappent ? (quand l'éleveur a le dos tourné)

Dans le temps, le bocage normand était dédié au pâturage, qui se faisait librement : les propriétaires qui refusaient qu'on broute leur herbe se clôturaient eux-mêmes, car la population était majoritairement agricole, c'était l'équilibre du système, la vocation géographique, la norme.

Pourquoi les moutons s'échappent ? (quand l'éleveur a le dos tourné)

Mais en quelques décennies, la "norme" a-t-elle tant changé que des riverains outragés appellent la gendarmerie et les pompiers quand un animal de ferme traverse un chemin communal ? Il ne s'agit pas d'excuser les clôtures bâclées, les fugues d'animaux ou les dégâts qu'ils peuvent faire, mais de réfléchir à une cohabitation harmonieuse entre travailleurs de la terre et métiers du tertiaire qui "résident" en zone rurale.

Les ruminants entretiennent nos paysages, particulièrement dans le cadre d'écopâturage où les sites naturels sont souvent inaccessibles en tracteur, et voir des animaux brouter de l'herbe est la garantie qu'un élevage lié à l'herbe existe encore, c'est positif ! D'autant que ce type d'élevage attire plutôt des jeunes, qui vivifient des campagnes vieillissantes en maintenant écoles et commerces. En milieu rural, un maillage social fort et une qualité de vie satisfaisante, ça passe immanquablement par une agriculture équilibrée et diversifiée. Donc des animaux qui broutent de l'herbe. Donc des agriculteurs qui les surveillent du mieux qu'ils peuvent, 365 jours par an avec un revenu < SMIC.

Vous avez deux moutons inconnus dans votre jardin ? Cherchez leur éleveur avant d'appeler la mairie d'un ton scandalisé, et plutôt que le menacer d'un constat de sinistre pour 3 fraisiers, négociez du fumier pour votre potager ou du foin à vie pour votre lapin nain !

Voir les commentaires

Published by Stéphanie Maubé -

Crayons &amp; moutons
Crayons &amp; moutons
Crayons &amp; moutons
Crayons &amp; moutons
Crayons &amp; moutons
Crayons &amp; moutons
Crayons &amp; moutons
Crayons &amp; moutons

Voir les commentaires

Published by Stéphanie Maubé -

Le chevrier skater est agile et joueur, et ses biquettes futées aiment les couleurs pop !

Le chevrier skater est agile et joueur, et ses biquettes futées aiment les couleurs pop !

La Highland Gothic fait la tournée de ses bêtes à l'aube, car la brume encore dense lui permet de communier plus intensément avec son troupeau.

La Highland Gothic fait la tournée de ses bêtes à l'aube, car la brume encore dense lui permet de communier plus intensément avec son troupeau.

Voir les commentaires

Published by Stéphanie Maubé -

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>
Haut

LA COTENTINE MODERNE

"La Cotentine Moderne" est l'exploitation agricole que j'ai créée pour élever des agneaux dans prés-salés de la Manche. J'ai 180 brebis réparties sur 2 sites naturels imergés par la mer à chaque marée. La dimension créative de mon ancienne vie me titille parfois alors j'ai développé diverses activités alternatives liées au tourisme vert et à la valorisation du terroir : visites-découvertes et goûters à la ferme, création d'accessoires en laine, réhabilitation de la race menacée Mouton de l'Avranchin et animations de toutes sortes d'évènements agri-culturels dans ma bergerie !

 

La Cotentine Moderne - Les Salines - 50430 St-Germain sur Ay - 06 60 72 18 52

ACCESSOIRES EN LAINE

Modèles uniques inspirés de l'esprit du littoral, on les trouve dans diverses boutiques le long de la côte, dans ma bergerie lors des visites l'été ou les Portes Ouvertes, et sur demande par mail à maube.stephanie@sfr.fr

Hébergé par Overblog